Vive la vie sans rhume et sans grippe ;-)

Vive la vie sans rhume et sans grippe 😉

7 clés pour prévenir le rhume et la grippe

 

  • Alimentation adaptée
  • Défenses naturelles
  • Gestion du stress
  • Hygiène
  • Un peu de social
  • Intérêt secondaire
  • Prévention des autres
  • + bonus pour bébé

Les infections virales comme le rhume ou la grippe surviennent particulièrement lorsque vous êtes nerveusement épuisé(e) ou que vous avez besoin de stimuler vos défenses naturelles.

Donc si vous observez autour de vous des gens qui commencent à être infectés et que vous vous sentez un peu fatigué(e), il est temps de prendre les choses en main pour éviter l’infection (sauf si ça vous arrange de tomber malade, on va y revenir).

Choisissez une alimentation saine

Pour une prévention plus efficace du rhume et de la grippe, rien ne vaut une alimentation qui donne à votre corps plus d’armes pour se défendre que d’obstacles à éliminer.

Préférez les salades de fruits et légumes frais, les aliments riches en vitamine C.

Pour les lipides, optez pour des huiles végétales de qualité, des graines et des noix crues.

Pour les protéines, orientez-vous vers des produits plus faciles à digérer : les protéines végétales sont idéales, les poissons blancs et les œufs mollets sont les plus digestes parmi les protéines animales.

Préférez des infusions ou de l’eau plate à de l’alcool ou des sodas sucrés.

Activez vos défenses naturelles

Marchez, pratiquez un sport régulier, sortez pour respirer de l’air frais… De la même manière que vous activez votre corps en bougeant, vous activez votre circulation sanguine et donc votre système immunitaire.

Même si la saison est fraîche : couvrez-vous chaudement et prenez le temps d’une marche en plein air. Une vingtaine de minutes de marche active quotidienne – sans vous écraser sur un banc pour regarder les passants après le premier virage – vous sera très bénéfique.

Si vous vivez vos déplacements au rythme de la circulation routière, saisissez chaque occasion dans la journée pour faire vos petites courses en marchant, pour grimper quelques étages par l’escalier, ou faire vos pauses au bureau pour marcher un peu.

Gérez votre taux de stress

Même si le simple fait de manger léger vous procure beaucoup d’énergie, ce n’est pas une raison pour stresser et dépenser cette énergie inutilement. Évitez l’anxiété, prenez de la distance sur les situations qui vous acculent au stress.

Ça ne veut pas dire qu’il faut prendre la fuite dès qu’un petit nerveux a attrapé un rhume… mais en fait, parfois, si ! Dites non à la énième requête de trop, exprimez le fait que vous avez déjà suffisamment à faire et/ou que vous avez aussi besoin de vous occuper de vous et de vos propres affaires/projets.

Dans tous les cas je considère que les périodes d’épidémies sont une bonne occasion pour réaliser ce dont nous avons besoin pour rester calmes et détendus, même si nous sommes très concentrés sur nos projets du moment.

Hygiène

Lavez-vous très régulièrement les mains.

Prenez garde de ne pas vous frotter les yeux ou le nez, et de ne pas toucher votre bouche tant que vous n’avez pas lavé vos mains. En effet le virus a une durée de vie suffisamment longue pour passer de vos mains à vos muqueuses une fois que vous avez touché un objet contaminé.

Si vous n’avez pas la possibilité de vous laver les mains, emportez avec vous quelques serviettes humides désinfectantes (et non celles pour la peau de bébé).

Saison chope-ma-crève

En hiver, et dans ces périodes où tout le monde se décide à avoir la crève en même temps, évitez les endroits remplis de monde et surchauffés, où l’air est très sec et dessèche complètement la muqueuse nasale. Et là je ne parle pas que des soirées où les fumeurs ont la possibilité de partager leurs exhalaisons polluées, mais aussi des salles de conférence et de ciné super-bondées avec l’air climatisé à fond. En effet c’est le meilleur moyen pour attraper le virus des autres, lorsqu’ils éternuent et toussent librement dans ce genre endroit.

Même pendant ces saisons froides, ouvrez régulièrement les fenêtres pour changer l’air vicié des pièces où vous vivez et travaillez – surtout s’il n’y a pas un système automatique qui le fait.

L’intérêt secondaire

Vous êtes-vous déjà demandé si tomber malade ne vous rendrait pas service ?

Un petit break au bureau, une pause dans les tâches ménagères ou parentales, un peu plus d’attention de la part des autres sont tout autant d’intérêts secondaires dont vous pourriez bénéficier si vous tombiez malade, là, maintenant.

Je ne dis pas ça pour vous inciter à tomber malade. Mais si vous affirmez « Mais non voyons, je ne veux pas tomber malade », alors je vous pose la question « Êtes-vous sûr que, quelque part, ça ne vous arrangerait pas ? ».

Si vous parvenez en quelques secondes à trouver une raison valable, vous avez le choix :

  • (en option) tomber malade et vivre cette expérience le plus confortablement possible grâce à 5 étapes pour guérir votre rhume de manière naturelle,
  • trouver une solution pour vivre mieux cette raison valable, et éviter ainsi de vous pourrir la vie avec une infection contagieuse.

Dans les deux cas, une fois que vous avez mis le doigt dessus, vous n’avez plus de raisons de vous plaindre.

Ah tiens ! Justement s’il y a une chose dont vous vous plaignez régulièrement, il est fort probable que tomber malade soit une manière pour vous d’exprimer votre mécontentement.

Juste pour rigoler, demandez donc à votre conjoint, vos amis ou vos collègues si vous vous plaignez souvent à propos d’un sujet ou un autre. Vous aurez ainsi une occasion en or d’en apprendre plus sur vous-même que vous ne vous y attendez ! 🙂

Prévention pour les autres

Si c’est vous qui avez le rhume, ou bien que vous sentez que vous en avez les premiers symptômes*, vous pouvez éviter de le transmettre aux autres par quelques gestes simples.

(* : Je parle des premiers symptômes car c’est la période pendant laquelle le virus est le plus contagieux)

Ne toussez pas ou n’éternuez pas à la face des gens. Utilisez plutôt un mouchoir que vous jetterez à la poubelle dès que possible. Vous pouvez aussi utiliser un masque, que vous trouverez très facilement en pharmacie, à placer devant votre nez et votre bouche pour éviter de polluer l’air des autres. Ça peut paraître un peu bizarre au premier abord, mais si vous expliquez que c’est pour éviter de refiler la crève à tout l’monde, d’un coup ça impose le respect !

Prévention pour les bébés

Même si chaque être humain passe un jour ou l’autre par la case « Je rencontre un nouveau virus, c’est le moment pour mon organisme d’apprendre à fabriquer ses anti-corps », c’est toujours plus confortable de retarder cette étape dans le cas des jeunes bébés.

Les conseils de cet article sont valables aussi pour les bébés :

  • évitez de toucher un bébé sans vous être lavé les mains,
  • lavez aussi les mains de bébé, puisqu’il a tendance à les porter souvent à sa bouche,
  • nettoyez régulièrement ses jouets, ses peluches, etc
  • Quand l’air est trop sec : humidifiez la chambre de bébé.
  • évitez de tousser ou d’éternuer autour d’un bébé,
  • si vous toussez, éternuez, bavez ou postillonnez près d’un bébé, utilisez un masque pour diminuer les chances de contagion,
  • si vous voulez fumer, faites-le dehors, ou mieux : arrêtez !

D’autre part, les bébés qui sont encore allaités bénéficient des anti-corps de la mère. C’est en général une bonne protection mais ça ne justifie toujours pas le fait de tousser, d’éternuer, de baver ou de postillonner sur bébé !

Et enfin, si vous observez que le nez de bébé est bouché, ou qu’il commence à couler, vous pouvez vous procurer un petit ustensile appelé « mouche-bébé » très pratique pour lui vider les narines. Évitez ceux avec la petite poire molle, ça ne marche qu’à moitié : préférez ceux où on peut aspirer par un petit tuyau. (Une fois j’ai essayé ça sur moi-même… c’est plutôt rigolo ! )

Centres d'intérêt populaires dans cet article :astuces naturelles pour éliminer les tâches sur le copro