Vlait : le nouveau nom du lait végétal aux amandes, noix de cajou et sarrasin

Vlait : le nouveau nom du lait végétal aux amandes, noix de cajou et sarrasin

Il y a quelque chose que je conseille souvent à propos du changement des habitudes alimentaires : n’essayez pas de remplacer ce que vous connaissez par un ersatz d’ingrédients exotiques.
Ajoutez de nouveaux ingrédients, combinez ce que vous connaissez avec de nouvelles saveurs et de nouveaux ingrédients et improvisez aussi… de nouveaux noms !

Mieux vaut un nom inédit que tout le monde va découvrir dans votre nouveau style de vie et de nourriture, que la frustration de gouter à quelque chose qui est appelé «lait» alors que vous offrez une « boisson végétale maison à base d’amandes, de noix de cajou et de sarrasin» qui a une texture et un goût bien différents.

Alors, Mesdames et Messieurs, chers lecteurs, il est temps d’inventer un nouveau nom : le Vlait (qui devient Vilk en anglais) !
« V » pour végétal, ajouté au fait que c’est encore un liquide blanchâtre ressemblant au lait.

« Du Vlait : en veux-tu, en voilà ! »

Et maintenant, voyons comment produire notre propre Vlait savoureux (sans robot-blender) 🙂

Délicieux lait végétal amandes cajou sarrasin, invention du Vlait

Vos ingrédients pour faire du bon Vlait

Vos ingrédients pour faire du bon Vlait

Ce Vlait est mon mélange personnel préféré jusqu’ici, après de nombreuses tentatives et de discussions passionnées.
Il est très probable que votre propre goût – ainsi que celui des membres de votre famille – vous fassent essayer d’autres variantes 🙂

INGRÉDIENTS pour environ 1 litre
  • 1 bonne poignée d’amandes (soit une vingtaine)
  • Quelques noix de cajou
  • 1 poignée de grains de sarrasin
  • 1 noix du Brésil
  • 2 dattes
  • 3 gouttes d’arôme, ou de la poudre, de vanille
  • Une pincée de sel
INSTRUCTIONS (Commençons à produire notre Vlait !)

1. Faire tremper les amandes, les noix de cajou, la noix du Brésil et le sarrasin dans de l’eau propre (de l’eau filtrée fait l’affaire) pendant 6-8 heures (une nuit).

Je trouve habituellement plus commode de les mettre à tremper dans la soirée pour le lendemain matin, ou le matin pour le soir.

Note sur la noix du Brésil : si je suis sur le point d’utiliser le lait tout de suite, je ne fais pas tremper la noix du Brésil et je l’ajoute simplement avant le mélange. Si je prévois de conserver mon Vlait un petit temps, je la trempe avec le reste.
Dans tous les cas je le consomme dans les 2-3 jours maximum.

Trempage des noix et des grains avant de préparer le Vlait

Trempage des noix et des grains avant de préparer le Vlait

2. Ensuite rincez plusieurs fois votre mélange de graines et de céréales, et versez-le dans un récipient adapté pour l’utilisation d’un mixer à potage (ou dans un robot si vous en avez un).

Vous préférerez un récipient assez haut pour ne pas éclabousser des morceaux de noix partout 😉

Prêt à broyer les noix !

Prêt à broyer les noix !

3. Ajoutez un peu d’eau, juste assez pour tout couvrir (comme sur la photo à gauche).
Si vous mettez trop d’eau il devient plus difficile de broyer vos noix finement, tandis qu’un liquide plus épais permet d’éviter de laisser des morceaux dans votre Vlait.

4. Mixez le tout pendant une minute.
(Si vous avez des problèmes avec la noix du Brésil, coupez-la en 3-4 morceaux avant de la mélanger)

5. Ensuite retirez les noyaux des dattes, coupez-les en 4 et ajoutez-les au mélange.

6. Ajoutez la vanille et une pincée de sel.

7. Mélangez-mixez à nouveau pendant une minute. Votre objectif est de ne plus voir de morceaux restants dans le liquide.

2 écoles

À présent vous avez deux possibilités.

1- Suivez l’école « tout-en-un » : votre Vlait est prêt, ajoutez de l’eau jusqu’à remplir votre récipient de 1 litre.
La plupart du temps, j’utilise mon Vlait avec d’autres ingrédients à base de noix, donc je me contente de le secouer et de verser directement le mélange tel quel.
C’est un moyen simple pour manger l’ensemble de ce qu’il contient, mais je pense que cela permet de le conserver moins longtemps.
Je vous conseille donc de faire ainsi lorsque vous savez que vous allez le boire dans la journée.

2- Suivez l’école « okara » : filtrez votre Vlait mixé avec un sac à lait de noix (un genre de pièce de tissu permettant de bien drainer le liquide).
Si vous n’en avez pas, consultez Comment filtrer le lait végétal (Vlait) sans sac à lait de noix.
Pressez bien pour drainer un maximum de liquide, et gardez la partie sèche restante (appelé okara) de côté.

Définition
Okara est la pulpe de soja restant après broyage et filtrage du soja dans la production de lait de soja et de tofu.
Il est possible de l’utiliser pour la préparation de ragoûts, de pains et de biscuits, ainsi que d’autres plats végétariens.
Par extension, j’utilise ce terme pour ce qui reste après filtrage du Vlait.
Vous pouvez le ranger au réfrigérateur et l’utiliser facilement dans les gâteaux, le pain, le risotto, la soupe, et même les Bonbons aux dattes et au caroube !

Okara de noix restant après filtrage du lait

Okara de noix restant après filtrage du lait

Pour plus de détails sur le filtrage du Vlait, visitez Comment filtrer le lait végétal (Vlait) sans sac à lait de noix.

Dans les deux cas, cette combinaison me permet de produire 1 litre de Vlait en 10 minutes environ.

Variations de saveurs

Si vous êtes à la recherche d’un goût plus doux, essayez un mélange noisette-amande ou noisette-noix de cajou.

Pour un résultat plus sucré vous pouvez tester par vous-mêmes en ajoutant plus de dattes, ou un édulcorant comme le sirop d’érable ou de la stevia.

Si vous cherchez un goût plus dense, il suffit d’augmenter la quantité de noix jusqu’à ce que vous obteniez quelque chose qui vous plaise.

Et enfin, pour une expérience saisonnière au goût très fort et authentique, à l’automne testez le lait de noix-noisettes qui vous fera des chocolats chauds inoubliables 🙂

Prenez la liberté d’expérimenter votre propre mélange et postez ici vos découvertes et vos recettes préférées 🙂

Centres d'intérêt populaires dans cet article :boisson avec lait noisette cajou