Suite de l’article : Qu’est-ce l’indice glycémique (IG) ?

sucres cachés fruits gateau

Y a-t-il des fruits cachés derrière le sucre ? 🙂

Voilà, dans mon précédent article je vous ai un peu fait peur avec ma grosse liste de sucres… j’ai donc une bonne nouvelle : tous les aliments ne sont pas des sources cachées de sucres 🙂

En revanche, certains aliments contiennent des éléments qui provoquent des réactions néfastes.

Pas de panique ! Nous allons voir maintenant ces quelques cas particuliers en détails, avant que vous n’alliez faire vos courses pour la semaine 🙂

Indice zéro : les champions naturels

Généralement, lorsque j’aborde ce sujet, c’est pour accompagner des personnes qui souhaitent perdre du poids, une autre manière de leur apprendre à maigrir sans effort, tout en douceur 🙂
En effet, on considère généralement qu’un aliment ayant un indice glycémique bas va déclencher une sécrétion d’insuline faible, et donc réduire le risque de prise de poids.

En résumé : (1) IG bas ou nul = peu ou pas de sucre => (2) Peu ou pas de sécrétion d’insuline => (3) Pas de fabrication de graisse.

Et perdre du poids quand on est en surpoids, c’est super. Mais pour des raisons de santé et pour votre bien-être, vous devez savoir que certains aliments, même s’ils ont un index glycémique de zéro, entraînent malgré tout une réaction qui va fortement augmenter le risque de prendre des kilos supplémentaires.

J’ai donc fait arbitrairement deux groupes pour simplifier les choses.

Groupe 1 : arrivage direct de la ferme

Ce sont les aliments qui ne contiennent pas de sucres et qui n’ont pas de conséquences directes sur la création d’insuline ou sur le risque de prendre du poids.

omelette safran gingembre persil index glycémique nul

Omelette maison au safran, gingembre, persil avec index glycémique quasi-nul

 

Je mets donc dans ce groupe :

  • les huiles et les graisses (végétales ou animales),
  • les poissons et les fruits de mer,
  • les viandes,
  • les oeufs,
  • les infusions, le café et le thé.

 

Dans ce groupe vous pouvez choisir les ingrédients en fonction de votre état de santé et de vos choix diététiques.
Personnellement, entre les oeufs frais de la ferme et un bon poisson fraîchement péché avec son filet d’huile d’olive, je ne vois pas trop où serait le problème tant que vous n’êtes ni vegan ni tenté de mélanger ça avec du pain, des frites, ou un pot de caramel (ce qui revient au même) 🙂

Groupe 2 : on repose la boîte sans l’acheter

Là c’est assez simple, il y a deux types d’éléments.

D’un côté les produits chimiques, édulcorants, exhausteurs de goût et conservateurs.
Non seulement votre organisme n’est pas fait pour les digérer – donc s’ils se retrouvent dans votre foie, celui-ci aura le loisir de les stocker dans de la graisse – mais en plus ils ont tendance à vous accoutumer à leurs goûts très étudiés pour vous plaire.
La conséquence sur votre poids est le fait que ces ingrédients créent une accoutumance, voire une dépendance, ce qui va vous pousser à la fringale et au grignotage.

 

lait index glycémique controversé

La réaction de l’organisme au lait ne dépend pas toujours de son indice glycémique !

D’un autre côté il y a les produits laitiers. Qu’ils soient dans le groupe des aliments IG-zéro ou à IG faible, ils déclenchent une sécrétion d’insuline qui peut, ensuite, vous mettre en état d’hypoglycémie. Et dans cet état, quel est votre premier réflexe ? Manger un petit quelque chose de sucré.
Les body-builders cherchant à développer leur masse musculaire et réduire leur masse de graisse vont parfois chercher ce type de réaction. Si c’est votre cas vous êtes donc hors-catégorie 🙂

 
Cependant, l’action néfaste dépend fortement du contexte dans lequel vous vous trouvez, selon que vous soyez insulino-résistant, diabétique ou que vous ayez de l’arthrite ou de l’acné, et dépend aussi de la qualité de votre digestion.
Personnellement, je préfère limiter ma consommation de produits laitiers à… zéro par jour, avec de temps en temps une dégustation de bon produit de lait de chèvre local 🙂

Bon ok, quand je disais « on repose la boîte sans l’acheter », je faisais surtout référence aux produits de supermarché contenant des produits chimiques… car je trouve le meilleur fromage de chèvre au marché d’à côté 🙂

Indice faible : les bonnes combinaisons

La liste des aliments (ou de combinaisons d’aliments) à index glycémique faible est longue et sera le sujet d’une page dédiée.

baies faible index glycémique bas

Les baies (fraises, framboises, myrtilles…) ont un faible indice glycémique

 

Ce que vous pouvez retenir pour ces aliments-là est qu’ils sont principalement :

 

  • des herbes et des épices
  • des légumes verts ou pas verts (y compris les germes)
  • des noix et des graines
  • des haricots et des fèves
  • certains fruits entiers (baies, agrumes, pêches…)

 

Ce sont donc des aliments que vous pouvez incorporer allègrement à votre alimentation.

En quoi sont-ils des cas particuliers ?
Hé bien, justement, ce sont les aliments dont vous pouvez le plus vous nourrir sans craindre d’effets de bord.

Ils sont, en quelque sorte, la démonstration que l’équilibre n’est pas d’un côté ou d’un autre, mais quelque part au milieu, de préférence là où on retrouve un peu de tout sans excès 🙂

Centres d'intérêt populaires dans cet article :index glycemique omelette, indice glycémique d une omelette, indice glycemique omelette